La marque de tomates en conserve Le Cabanon « était » chinoise !!!

Partager

chine 3

RECTIFICATIF

La marque Le Cabanon n’est plus chinoise depuis cette année. Voir le commentaire transmis par la marque en fin d’article.

Article initial:

Avec une belle étiquette comme ça : des cyprès, un mas provençal, vous n’avez aucun doute : ce sont certainement des tomates provençales !

Et bien non ! Ces tomates viennent de la province chinoise du Xinjiang, à l’autre bout du monde. Ce n’est pas marqué sur l’étiquette car la mention de l’origine des ingrédients n’est pas obligatoire sur la majorité des produits alimentaires vendus en France !!!

« Dès que le produit est considéré comme transformé du point de vue réglementaire, explique Olivier Andrault, chargé de mission alimentation à l’UFC-Que Choisir, il n’y a plus d’obligation d’affichage de la provenance et, en général, il n’y a pas d’indication. »

C’est le cas des tomates de la marque Conserves de Provence (Cabanon), fabriquées par cette usine du Vaucluse, qui achète ses tomates en Chine, premier fournisseur de la planète mais peu regardante sur l’hygiène alimentaire.
« Il y a un lobbying énorme de l’industrie agroalimentaire, européenne ou internationale, qui veut pouvoir continuer à acheter ses ingrédients là où ils sont le moins cher à un moment donné »,
poursuit Olivier Andrault. De véritables traders qui réalisent leurs transactions via Internet : légumes, poissons, crustacés, jus d’orange, miel, yaourts…

Le géant Chalkis prend le contrôle de Conserves de Provence, s’offrant par la même occasion une porte d’entrée sur le marché européen.

chine

Les Chinois débarquent là où on ne les attendait pas : dans les conserves françaises. Le géant chinois de la transformation de tomates, Chalkis, a pris le contrôle majoritaire, pour 7 millions d’euros, de Conserves de Provence. La coopérative agricole Le Cabanon, ex-propriétaire, gardera 45 % de la société, dont le dirigeant de Chalkis, Liu Yi, devient le nouveau président.

En prenant le contrôle du leader français de la tomate transformée, Chalkis, numéro deux mondial selon ses dirigeants, s’offre à peu de frais une porte d’entrée dans le marché de l’Union européenne. Selon les termes de l’accord, LA SOCIETE FRANCAISE DEVRA IMPORTER LES TOMATES CHINOISES TRANSFORMEES, et les conditionnera pour les vendre dans toute l’Europe. Dans un premier temps, a-t-il été précisé, la production chinoise représentera les deux tiers de l’activité de Conserves de Provence, puis cette part augmentera progressivement. Pendant dix ans, toutefois, la production des agriculteurs français de la coopérative sera garantie … !!!

Par ce rachat, la Chine met aussi la main sur les différentes techniques de production des nombreuses variétés françaises. Elle qui ne produisait que 4 espèces en Chine est en passe de transférer ces techniques sur le sol asiatique pour les produire à son propre compte. Le PDG de Chalkis se réjouissait il y a peu de « capter le savoir-faire français ».

Depuis, il y a eu 150 licenciements sur 300 postes dans l’entreprise !!!

chine 2

La production française coûte trop chère.

«Le marché de la tomate transformée est extrêmement mondialisé. Sans cet accord, nous étions morts commercialement, la production française coûte trop cher», a commenté, selon l’AFP, le directeur des ventes aux grandes surfaces de Conserves de Provence, Jean-Patrick Basso.
Selon Joël Bernard, le président de la coopérative Le Cabanon, le coût de revient des tomates transformées chinoises est inférieur de 30 % à 40 % aux coûts européens. L’accord devrait inquiéter au premier chef les concurrents européens de Conserves de Provence, notamment les Italiens, qui fournissent la moitié du marché européen.

Et l’appétit des chinois est grand

L’appétit de Chalkis est sans limite. Cette société a vu sa taille multipliée par dix entre 2001 et 2003, et compte poursuivre sa croissance à l’étranger par des acquisitions, en particulier en Europe de l’Ouest. C’est le résultat d’une stratégie délibérée du gouvernement chinois : dans les années 90, l’ancien Premier ministre Zhu Rongji avait ordonné à la province du Xinjiang de se concentrer sur «les trois rouges» : tomate, raisin, pastèque… Chalkis a été le principal bénéficiaire de ce choix.

La toile de fond de cet axe commercial est hautement stratégique en Chine.
Chalkis est une filiale de XPCC qui est une entreprise chinoise née en 1954, à partir des premières implantations militaires au lendemain de la conquête de la région occidentale du pays, aux confins de l’Asie centrale.
Elle compte désormais un million d’employés dans ses fermes et ses usines dirigées par des gradés militaires.
Selon le chercheur Nicolas Becquelin, spécialiste de cette région, le XPCC «reste incontestablement aujourd’hui un des piliers essentiels de la domination chinoise de la province du Xinjiang».

Défense des frontières par la tomate !

Le gouvernement chinois ne cache pas l’importance de ce conglomérat dans une région où la population autochtone de l’ethnie ouïgoure, musulmane, devient progressivement minoritaire sous l’effet de l’implantation chinoise (comme au Tibet).

« Le XPCC constitue une force importante pour la stabilité au Xinjiang et la consolidation de la défense de la frontière, soulignait un Livre blanc du gouvernement chinois sur le Xinjiang publié en mai 2003. Il a joué un rôle irremplaçable, depuis cinq décennies, pour résister aux tentatives de sabotage et d’infiltration des séparatistes, et pour maintenir la stabilité et la sécurité des frontières de la mère patrie.»

De la stabilité des frontières de l’empire aux tomates de Provence, il n’y a qu’un pas, que permet la logique du marché, introduite dans tous les secteurs de l’Etat chinois.

Ainsi, sans le savoir, les membres de la coopérative Le Cabanon font désormais partie de la défense des frontières de l’«empire» chinois… !!!

Et que font nos brillants technocrates européens suppôts des lobbys pendant ce temps ?

Ecoutez et regardez la chronique d’Olivier de Robert : des tomates hors catégorie : c’est édifiant et, lamentable …

Vive les tomates du jardin

chine 4

Allez, bon appétit à tous …

______________________________________________________________________


Commentaires 12 à La marque de tomates en conserve Le Cabanon « était » chinoise !!!

  1. Bonjour,

    je me permets de réagir à votre article sur « Le Cabanon ».

    La marque Le Cabanon a appartenu à un groupe chinois de 2004 à 2014. Pendant cette période, seul le concentré de tomates était réalisé à partir de tomates chinoises.

    Depuis 2014, le Cabanon a été repris par un groupe européen. La volonté actuelle du Cabanon est de valoriser son savoir-faire et de proposer des produits de qualité (tomates européennes et françaises). Aussi, proposons-nous depuis peu des ketchups à base de tomates françaises, purée de pommes françaises, …

    Je vous invite à goûter nos produits pour voir les efforts réalisés par le Cabanon pour vous satisfaire au quotidien.

    N’hésitez pas à nous contacter et à suivre notre actualité sur Facebook (Le Cabanon en provence)!

    Bonne journée.

    • Avatar Christian Paris
      Christian Paris dit :

      Message destiné à « Cabanon »:
      Mettez en claire sur tous les produits l’origine des ingrédients (ici des tomates)!
      L’appartenance à un groupe européen n’est pas un gage de qualité.

  2. bin faut mettre sur vos étiquette que c est bien FABRIQUE en FRANCE

  3. Avatar christiane
    christiane dit :

    En effet , comment être sûr que les produits de base (ici les tomates) et le savoir faire ne sont plus les mêmes qu’auparavant , y a t il une étiquette différente sur les boites ?

  4. Quelle déception moi qui trouvais les tomates bonnes! On va se tourner vers l’Italie

  5. « FABRIQUE AVEC DES TOMATES FRANCAISES » c’est pas compliqué quand même !!!

    Ne reste t il pas des stocks de tomates chinoises M.Le cabanon svp ???

    Je doute de l’actuelle provenance de tomates UE ou france

  6. bonjour , abéran d’avoir voulu coulé cette boite conséquente en françe de la part d’un  » directeur  » ou liquidateur mis en place pour cette opération en vu d’une prise de pouvoir de la chine , chose qui a été fait à merveille ……. les tomates française on un téroir et pas la chine ou autre pays , un gout inimitable ….. comme les vins français …………..j’ai travailler plus de 10 ans dans cette boite ; cé vrait les salaires était au smic mais en saison cété plus de 1000 emplois créé ; une boite unique pour ça en france …………… en 1990 ou 91 à la 1ere occasion je me suis fait viré pour gagner la moitier plus …… mais je ne regrette pas  » le cabanon  » loin de là
    je continue a acheté les produits issus de cette boite ( legume sec ) qui sont toujours aussi bon ……….. a vous de choisir vos produits
    ons me surnome ( akkinou ) mon nom HINTERMEIER alain
    bonne dégustation bye bye

  7. de ALAIN PEYREFITTE  » quand la chine s’éveillera , le monde tremblera  » .
    lui , parlait de la guerre …

  8. Un commentaire sur la provenance des tomates chez panzani, après appel a leur service conso, elles proviennent d’Espagne, du Portugal, d’Italie ou de France. Panzani annonce sur ces pots « moins de 48h entre la récolte des tomates et la mise en pot des sauces » . 2 questions : a) l’allégation « provençale » alors que les tomates viennent de toute l’Europe . b) 48 h pour entre la récolte au Portugal et la mise en pot en France, c’est impossible.

  9. Avatar P. ROQUEBERT
    P. ROQUEBERT dit :

    Vécu un peu en Chine.
    A savoir que les Chinois en ont rien à foutre des règles. Sur les étales des marchés de belles couleurs . Commentaires d’un confrère Américain « Growing with humain waste ».
    Les boîtes multinationales soucieuses de la santé de leurs personnels faisaient à l’époque venir tout ce qui était consommable d’Australie en Iso frigo.

    On nous prend pour des imbéciles! Que l’on me prouve que l’on puisse fournir à moins de 50 Centimes des briques de purée de tomates 500g.
    Ex. Lidl / Freshona purée de tomates italiennes.
    Quand on voit les prix des fruits et légumes sur les marchés en Italie çà nous laisse un peu circonspect.

  10. Je viens d’acheter le livre « l empire de l’or rouge » par Jean Baptiste Mallet je me ferais une opinion après lecture de cette grande enquête.

    Alors, moi je dis également MEFIANCE pour les légumes allemands, sur des terres complètement contaminée par les pesticides, et ne parlons pas des porcs !… que l’on nous envoie par camions complets dans des conditions sanitaires épouvantables.

    Mais voyez vous mes petits amis, c’est vous qui avez choisi l’EUROPE, vous avez voté pour, vous avez contribué au déclin de l’agriculture française c’est bien fait pr la santé de vos enfants

  11. Avatar el fassi tania
    el fassi tania dit :

    edifiant j’avais
    vu un reportage